L’équilibre impossible entre hautes et basses lumières ! Comment résoudre ce dilemme. Regardons comment récupérer les hautes et basses lumières. Technique très utile en photographie immobilière car il y a souvent de forts contrastes entre l’intérieur et les fenêtres (extérieur). Le principal problème rencontré est qu’une exposition correcte de l’intérieur s’accompagne souvent d’une surexposition des fenêtres (lumière brûlée).

L’objectif est donc de récupérer les hautes et les basses lumières au moment du développement de votre fichier RAW afin de palier ce problème.

Pour assurer une exposition correcte dans chaque zone de l’image, deux options sont possibles en fonction de la luminosité que vous trouverez sur place :
  • RAW (souhaité pour les photographies OuiFlash): utilisez systématiquement ce format de fichier. Il est indispensable car il vous permet d’obtenir un fichier avec une grande plage dynamique, sans perte d’information et qui conserve des données sur la température de couleur.
  • Bracketing + RAW (aussi appelé HDR) (cela n’est pas accepté par OuiFlash) : dans le cas de très forts contrastes, vous prenez au moins 2 clichés (souvent 3 ou 5) et vous les associez avec Photoshop ou un autre logiciel de post-production. Le bracketing / HDR n’est pas accepté par OuiFlash car il a tendance également à créer des couleurs trop vives qui paraissent irréalistes. Or dans la photographie immobilière, le réalisme est important.

Concentrons-nous sur le format RAW en HD (taille et qualité max). Voici concrètement la procédure à suivre :

  • Au moment du shooting vous exposez normalement votre photo. Cela vous offre une plage étendue pour récupérer les hautes lumières. Vous conserver un maximum d’information dans les parties claires.
  • Au moment du développement du fichier RAW dans un logiciel de traitement d’image RAW (Lightroom, Camera Raw, Capture One etc.), vous abaissez les hautes lumières (fenêtres, reflets) puis vous rehaussez les basses lumières (tons sombres) afin d’obtenir une exposition correcte de l’ensemble. Vous rehaussez l’exposition générale si besoin légèrement (si vous avez sous-exposé au moment de la prise de vue).

Voici un tutoriel très clair qui présente la correction d’une image trop claire avec Lightroom :