Comment choisir sa profondeur de champ en photographie ?

On le sait tous, plus le diaphragme est fermé plus la profondeur de champ augmente.
A contrario, plus il est ouvert et plus la profondeur de champ s’effondre.
Ce qui est moins évident, c’est que la profondeur de champ dépend aussi du taux de grandissement de l’optique.
Donc à ouverture de diaphragme équivalente un grand angle aura une profondeur de champ très supérieure à un téléobjectif.
Et elle dépend aussi de la distance de mise au point…
Donc on peut avoir une flou d’arrière plan très prononcé avec un ultra grand angle à 30 cm de son sujet et un diaphragme vissé à 11 …
Et puis, l’optique donne le meilleur de son piqué à F8, et la diffraction bouffe les fins détails dès F11.
Et puis à la plus grande ouverture l’image est molle (peu de contraste) et il y a du vignettage …

Quelques points de bon sens permettent de mettre de l’ordre dans tout ce fatras courant sur les forums :

En paysage, au grand angle comme au téléobjectif, on a souvent besoin d’avoir une lecture nette du premier plan au dernier.
Si c’est le cas fermons le diaphragme à F11 voire F16.

En portrait on souhaite isoler son sujet du fond, voire mettre l’accent sur le regard, ouvrons alors le diaphragme.
Oui, mais de combien ?

Bien voici quelques scénarii, en studio avec un fond uni on peut très bien travailler sans s’occuper de l’arrière plan. Un diaphragme de 4 à 8 donne de bons résultats quand on cherche une bonne description du physique du modèle.
Ainsi un chignon ou les cheveux tirés en arrière réclament un diaphragme assez fermé (F5,6 voir F8).
Une chevelure bouclée s’accommode à merveille de flou et un diaphragme plus ouvert que F4 donne de très beaux résultats.
Donc pour privilégier un élément de détail du visage il faudra ouvrir davantage !
Attention, quand même, dès F1,4 il n’y a plus qu’un oeil de net.

Mettez cela en application et vous aurez de beaux résultats, faites exactement le contraire et ça marchera parfois !

Normal car rien ne vous empêche de faire un paysage dans lequel seul le centre d’interêt doit être net.
Vous faites alors un portrait en situation, c’est à dire que vous décrivez une attitude dans un décors.

Les photos suivantes on été prises à F11 et à F0,95 avec un Noctilux de chez Leica.
Choisissez le rendu qui vous plait et n’oubliez jamais que le bon diaphragme ne dépend ni des revues ni des forums.
Le bon diaphragme c’est celui qui montre bien le ressenti du photographe et par conséquent ce qu’il a voulu exprimer !

Noctilux diaphragme 0,95

Noctilux diaphragme F11

 

GIF : José Luis Ruiz

Article : Thierry Becouarn