L’alimentation et les boissons constituent le 3e type de recherches sur Google et le 5e type de recherche sur Youtube. 40 % des utilisateurs de Facebook et 38 % des fidèles d’Instagram visionnent des contenus “Food” régulièrement. Que vous soyez un restaurant, un fast-food, une épicerie ou une entreprise spécialisée dans l’équipement alimentaire : maîtriser votre image est une condition nécessaire au succès de votre business.

Le marché de la livraison est en plein boum et devrait atteindre 5,3 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2021 et il a déjà conquis 20,2 millions de français. Mettre en avant les plats de son menu avec de belles images est une tactique stratégique pour exister et se démarquer sur les plateformes de commande en ligne.

Photographie culinaire mettre en avant ses plats

© Ouiflash pour Uber Eats

Chez Ouiflash, nous réalisons les reportages photos des restaurateurs partenaires d’Uber Eats depuis 2016, et ce dans plusieurs pays du monde ! Ce que nous a appris notre expérience, c’est que la qualité d’une image culinaire repose sur quatre facteurs : la présentation, l’éclairage, la mise en scène et une attention particulière portée sur des retouches fines en post-production.

Présentation

La surface sur laquelle se trouve votre plat compte autant que le plat lui-même et véhicule un message fort. Une surface en bois clair amène l’idée d’une certaine forme d’authenticité et de jovialité, tandis qu’une surface en céramique noire insuffle une certaine sophistication dans l’esprit de votre cuisine.

Éclairage

Un bon éclairage révèle les textures de vos plats. Un éclairage latéral permet de jouer des contrastes et de mettre en avant des plats comme les burgers ou les sandwichs. Un éclairage de face, quant à lui, ne joue pas suffisamment des ombres pour révéler les textures, de la viande, du pain, du fromage et de la salade !

Mise en scène

La mise en scène met en avant l’énergie de votre cuisine et la personnalité de son chef. Des éclaboussures de poudre de paprika mettent en avant une cuisine énergique et de caractère, tandis que des ornements en ligne droite de vinaigre balsamique inspirent une certaine forme de maniérisme dans votre langage culinaire.

Retouches

C’est une étape très délicate. Il s’agit de sublimer sans détruire le naturel. Dans ce cadre, le retoucheur photo peut être amené à travailler sur la netteté de l’image pour en améliorer les contours, corriger la balance des blancs ou travailler sur la saturation des couleurs chaudes (plus appétissantes que les couleurs froides, c’est scientifiquement prouvé👌).

Vous avez aimé Foodographie n°1 ? Lisez Foodographie n°2 et n°3.

Photographie culinaire mettre en avant ses plats

© Ouiflash pour Uber Eats